Il nous est tous déjà arrivé de passer une journée à fond de train. Dans le meilleur des cas, on a l’impression de surfer sur une vague d’adrénaline. Dans le pire, on est heureux de s’en sortir vivant, d’arriver au fil d’arrivée comme après une longue épreuve.

Dans un cas comme dans l’autre, toute cette adrénaline a un prix. Les surrénales produisent une grande quantité de cortisol, un mécanisme naturel de réponse au stress qui nous rend un peu surhumains et qui est censé nous aider à semer un lion ou à nous faufiler dans la circulation, que ce soit à vélo, en auto ou à pied (la circulation serait-elle l’équivalent moderne du lion?). Le cortisol accroît la glycémie, réduit la douleur, favorise la mémoire à court terme (pour éviter de se jeter de nouveau dans la gueule du loup… ou du lion, plutôt) et extrait le calcium des os.

Si, en Amérique du Nord, les lions sont loin d’être nombreux, les situations hautement stressantes comme les problèmes financiers, les examens ou les bouchons de circulation, quant à elles, peuvent durer longtemps, ce qui signifie que du cortisol circule continuellement dans notre organisme. Pour vous aider à comprendre ce que cela signifie, imaginez si un lion sournois vous surprenait à chaque heure. 

Adaptogens

Mais le cortisol ne nous permettrait-il pas d’être surhumains un peu plus souvent?

Malheureusement, non. Le cortisol nous rend physiquement et émotionnellement exténués, la sensation type de l’épuisement. De plus, le calcium doit absolument demeurer à l’intérieur de nos os, sans quoi nous risquons de nous écrouler, mous comme des poupées de chiffon. Un taux de cortisol excessif peut également nous faire accumuler des graisses, nous empêcher de réfléchir clairement et nous faire tomber facilement malade en raison d’un système immunitaire affaibli.

La solution?

Les adaptogènes sont un tonique naturel de l’organisme qui agit sur le cortisol. Ces superaliments, qu’il s’agisse d’herbes ou de champignons, nous aident à nous adapter aux situations de stress ou à composer efficacement avec elles. Les adaptogènes agissent soit en calmant le système surrénal, soit en prévenant le déclenchement de la réponse naturelle de l’organisme au stress. Ils sont utilisés et glorifiés depuis longtemps dans les régions où ils poussent, par exemple l’ashwaganda en Inde, le ginseng en Asie et l’orpin à feuilles entières  en Sibérie.

Le plus beau, dans tout cela, est que les adaptogènes sont conçus pour vous aider à retrouver un certain équilibre, et non de provoquer une agitation comme celle de la caféine pour contrer l’épuisement des surrénales. Si certains adaptogènes ont des vertus stimulantes qui peuvent avoir des effets sur ceux qui ne consomment aucune caféine, ils sont bien plus doux que le café ou même que le kombucha. Les adaptogènes présentent également de nombreux avantages. Ils diminuent la pression artérielle, favorisent la concentration et augmentent la libido. D’ailleurs si vous voulez faire rigoler une vendeuse malaisienne, entrez dans sa boutique de produits séchés avec votre partenaire et demandez-lui quelles sont les vertus du ginseng.

Adaptogènes les plus populaires

  • Maca : Excellent stimulant, cette racine résiliente est parfois qualifiée de ginseng péruvien étant donné qu’elle pousse dans les Andes. En plus d’effacer délicatement toute trace matinale de sommeil sans la fébrilité de la caféine ni l’inévitable descente aux enfers qui s’ensuit lorsque ses effets se dissipent, le maca peut vous aider à maintenir un niveau d’énergie stable tout au long de la journée. Autres avantages, le maca accroît la fertilité masculine, réduit les symptômes de la ménopause et stimule la mémoire et la concentration.
  • Éleuthérocoque : Cette racine présentée sous la forme d’une poudre est reconnue pour aider à alléger la fatigue, à stimuler les métabolismes lents et la fonction cardiovasculaire et à prévenir l’ostéoporose. En Chine, la façon la plus courante de profiter des bienfaits adaptogènes de l’éleuthérocoque consiste à boire une infusion des feuilles de l’arbuste.
  • Basilic sacré : Cet antioxydant contient également des acides triterpéniques qui contribuent à gérer la réponse de l’organisme au stress. Recherchez les suppléments qui contiennent tous les composants actifs de la plante et ses extraits divers (alcool, CO2 et distillation).
  • Schizandre : Cette baie provenant de la Chine ou de la Russie est qualifiée de fruit aux cinq saveurs en raison de son goût à la fois sur, sucré, salé, amer et épicé. Cette baie stimulerait le système immunitaire, favoriserait la mémoire, améliorerait les performances physiques et augmenterait l’énergie.
  • Racine d’astragale : Cette plante à fleurs vivace pousse en Mongolie, en Corée ainsi que dans le nord et l’est de la Chine. La racine de la plante contient de la saponine, des flavonoïdes ainsi que des polysaccharides qui pourraient améliorer la réponse immunitaire, prévenir les maladies cardiaques et avoir des propriétés antimicrobiennes, antivirales et anti-inflammatoires. 
  • Racine de réglisse : Cette herbe sucrée, glycirrhiza glabra en latin, pousse en Europe, en Méditerranée et en Asie. En plus de réduire le taux de cortisol, cette racine soulagerait les brûlures d’estomac, les nausées, les symptômes de l’indigestion ainsi que les bouffées de chaleur chez les femmes ménopausées.
  • Champignon reishi : S’il existe six types de cette variété de champignon, le reishi rouge serait le plus efficace pour stimuler le système immunitaire. Il serait également utile dans le traitement de la haute tension artérielle, de l’insomnie et de l’asthme.

Les adaptogènes sont-ils dangereux?

Règle générale, non, mais il est important de respecter la posologie recommandée. La schizandre est déconseillée chez les personnes épileptiques ou celles qui souffrent de problèmes de pression intracrânienne. L’ashwaganda est déconseillé chez les femmes enceintes et les personnes souffrant d’hyperthyroïdie. Et comme le maca s’apparente à l’œstrogène, sa consommation constante n’est pas recommandée, particulièrement chez les personnes souffrant de certains cancers ou d’endométriose ou encore chez les femmes enceintes ou qui allaitent.

Bien que la recherche sur le sujet se poursuit, même les personnes qui ne souffrent pas d’affections hormonales devraient prendre une pause d’une semaine par période de trois semaines de consommation soutenue de maca. Il pourrait également être bon de suivre ce cycle de consommation pour d’autres adaptogènes.

Où se procurer des adaptogènes (et des recettes incroyables!) 

Nous n’affrontons plus de lions, mais d’ici à ce que le monde soit exempt de stress, pourquoi ne pas ajouter une petite touche saine et délicieuse à notre alimentation? Vous pouvez trouver des adaptogènes sous la forme de tisanes, de teintures, de toniques et de suppléments. La poudre de maca est largement utilisée dans les mélanges pour smoothie et les poudres protéinées auxquels elle ajoute un léger goût de noix. Elle se mélange également à merveille avec le chocolat (des adaptogènes pour dessert? Génial!) comme dans les savoureuses recettes que voici :

adaptogenes

Chocolat chaud au maca

À la version plus calme et plus heureuse de votre personne, je dis santé!