Les principales clés pour relever ses défis

par Fanny Vandenhende, Naturopathe N.D.

À l’heure des bonnes résolutions du début d’année, voici quelques outils nécessaires dans l’atteinte de vos objectifs.

1) S’entourer

Les gens pensent souvent que pour réussir à changer des habitudes de vie de longue date il faut s’y prendre seul. Pourtant, plus vous demanderez de l’aide, plus vous augmenterez vos chances de réussite.

Certaines personnes ont peut-être déjà relevé le défi que vous vous êtes lancé. Demandez-leur des conseils ou de vous raconter leur expérience, vous pourrez prendre exemple sur eux. Les recommandations qu’ils vous fourniront vous feront gagner un peu de temps, peut-être même beaucoup. La plupart des gens accepteront avec plaisir d’échanger sur leur expérience, et se sentiront valorisés puisqu’ils sauront que vous allez suivre leurs recommandations.

N’ayez pas peur de parler autour de vous de vos objectifs, plus vous le faites plus les gens seront en mesure de vous soutenir le moment venu. En comprenant mieux vos motivations et les difficultés à relever, ils sauront trouver les bons mots, les bons gestes afin de vous encourager dans votre processus de changement.

En plus, il se peut que des gens de votre entourage souhaitent se joindre à vous après avoir discuté de votre nouvelle expérience. Regrouper ses efforts à plusieurs permettra de mieux réussir ce que vous souhaitez atteindre.

2) À chacun son défi

Il n’y a pas de meilleurs défis que d’autres. Chacun a ses propres raisons de relever un défi, que ce soit pour améliorer sa santé mentale ou physique ou par besoin de changer un aspect de sa vie. Se lancer des défis permet de ne pas prendre pour acquis tout ce que la vie nous donne, et permet de se sentir plus vivant parfois.

Le plus important c’est que cela vienne de vous, non des autres, et que les modalités entourant le défi puissent s’appliquer facilement. Il faut trouver les conditions favorables pour entreprendre le changement, certains demandent plus d’efforts et de temps que d’autres. La surcharge de stress et d’occupations ne seront pas favorables à l’entreprise d’un changement.

Le temps que vous vous fixerez pour atteindre vos objectifs doit également être réaliste et proportionnel au niveau de difficulté de votre défi. Il faut souvent du temps pour changer un comportement bien ancré, cependant celui-ci demandera de moins en moins d’effort au fur et à mesure. Au départ, on peut prévoir une période d’essai, question de s’engager de façon temporaire, sans viser trop haut pour ne pas se décourager. Un minimum de trois semaines devrait être requis pour que votre nouveau comportement devienne une habitude. Une fois la période d’essai achevée, lorsque vous regarderez derrière vous, vous serez fier du travail accompli et plus motivé à continuer.

Se préparer

3) Bien se préparer

Afin de mettre toutes les chances de votre côté pour réussir votre défi, il est important de bien se préparer. Identifiez vos objectifs et précisez-les. Évoquer uniquement les changements souhaités n’est pas suffisant. Souvent on a tendance à voir davantage ce que l’on va perdre que ce que l’on va gagner. Faites-vous des mises en situations et imaginez les obstacles auxquels vous pourriez faire face afin de voir comment les surmonter. Le manque de préparation peut être une des raisons pour lesquelles on abandonne un défi. La projection permet également d’avoir une meilleure conscience de ce qui vous attend, car oui, vous vivrez parfois des échecs et vous rencontrerez sûrement des difficultés. Cependant si vous en avez conscience avant de commencer, il sera plus facile d’accepter ces échecs et c’est là que vous réussirez.

4) C’est l’intention qui compte

Réussir ses objectifs est gratifiant mais le chemin parcouru pour les atteindre l’est tout autant. Il peut procurer beaucoup de fierté et peut nous apprendre beaucoup sur nous-mêmes. La période d’essai demande beaucoup d’efforts. Il vous arrivera d’être découragé et de vous écarter de vos objectifs. Ces échecs doivent être vus comme une étape normale du processus de changement, car il est rare d’atteindre ses objectifs du premier coup. Accordez-vous une marge d’erreur. Prendre un peu de recul pour voir le chemin parcouru permet de relativiser et dissiper la culpabilité ressentie lors d’un écart. La volonté de vouloir changer un aspect de sa vie est en soi un acte courageux.

La supervision par un professionnel de la santé peut vous aider dans l’atteinte de vos objectifs. Il saura vous guider, vous soutenir et vous donner toute la confiance nécessaire dont vous avez besoin pour y arriver.

Tous à vos défis!

Fanny Vandenhende, Naturopathe N.D.
Article Par

Fanny Vandenhende, Naturopathe N.D.

Licence de Psychologie en France en poche, Fanny a commencé à s'intéresser à la relation qu'entretiennent le corps et l'esprit. Maintenant Naturopathe agréée, elle à découvert le principe de globalité de l’individu, c’est-à-dire la prise en compte des composantes physiques, organiques et émotionnelles afin de maintenir ou restaurer la santé.

Commentaires

Laissez un commentaire