Une peau belle à croquer

par Fanny Vandenhende, Naturopathe N.D.

En naturopathie, nous croyons que la peau est le reflet de ce qui se passe à l’intérieur de notre organisme. Par exemple, la fatigue peut se refléter par une peau terne, de même qu’une alimentation riche en sucres et en gras peut favoriser l’acné et l’apparition de plaques rouges sur la peau. 

Alors, pour avoir une peau éclatante et en santé, il faut commencer par prendre soin de notre “vie” intérieure.

Le sommeil permet aux cellules de la peau de se régénérer efficacement, voilà pourquoi cette dernière paraît plus fraîche au réveil.

Le sommeil d’avant minuit est physiologiquement plus récupérateur puisque le taux de cortisol est à son plus bas (pour ensuite être sécrété progressivement passé minuit). Cependant, l’important est d’écouter sa propre horloge biologique et de dormir un nombre suffisant d’heures (entre 7 et 8h par nuit).

Une alimentation saine

Une alimentation saine et variée permet d’apporter les nutriments essentiels à l’entretien de notre peau. Voici quelques-uns de mes aliments préférés pour garder une belle peau :

L’huile de noix de coco

Lorsqu’elle est appliquée sur la peau, l’huile vierge de noix de coco exerce un effet hydratant. De plus, elle possède des propriétés antivirales, antifongiques et antibactériennes, ce qui permet de combattre les infections cutanées. Aussi, grâce à ses acides gras saturés, elle pénètre mieux à travers la peau que d’autres huiles naturelles comme celle d’avocat ou d’émeu. L’huile de coco est versatile, elle peut être appliquée sur tout le corps, en passant par les cheveux et les lèvres (ces dernières ayant particulièrement besoin d’hydratation durant la rude saison hivernale) tout en s’utilisant en cuisine, pour la cuisson de nombreux plats.

Huile de coco

Le chou frisé (kale)

Réputé “superaliment” grâce à sa forte teneur en vitamines et minéraux, le kale est un grand allié de la peau. La vitamine C contenue dans ce chou favorise la production de collagène, ce qui stimule la ligne de défense cutanée de l’épiderme, favorisant ainsi son hydratation.

 L’avocat

Une récente étude a démontré la riche teneur de l’avocat en vitamines A, D et E et sa capacité à accélérer la cicatrisation des plaies cutanées.

La vitamine D réduit l’inflammation de la peau et favorise l’activité des cellules immunitaires qui assurent la défense au niveau de notre épiderme. Quant à la vitamine A, elle lutte contre la formation des boutons d’acné en limitant la production du sébum. Un excellent moyen de prévenir l’acné est donc de consommer des aliments riches en vitamine A ou en bêta-carotène, son précurseur. On retrouve ce dernier dans l’avocat, la carotte, la courge, les abricots séchés, la mangue, le kaki, l’épinard et la tomate.

Tout comme les deux vitamines précédentes, la vitamine E est un puissant antioxydant et assure ainsi la protection de la peau contre l’effet des radicaux libres. Les effets de ces derniers détériorent les cellules et se traduisent par des ridules, des rougeurs, des tâches marron de vieillesse, etc.

La poudre de matcha

Une étude parue dans The Journal of Nutrition a établi un lien entre la consommation de thé vert et la santé de la peau. Au terme d’une période de 12 semaines durant laquelle 60 femmes ont bu quotidiennement une boisson au thé vert, il fut constaté que l’apport d’oxygène et de sang à la surface de leur peau avait augmenté de façon notable grâce aux catéchines, ces molécules aux pouvoirs antioxydants contenus dans la boisson.

La couleur de la poudre de matcha, d’un vert éclatant, est un bon indicateur de sa concentration en antioxydants. Le matcha, obtenu à partir du broyage des feuilles séchées de thé vert, concentre 40% de catéchines, alors que le thé vert traditionnel n’en comporte que 5 à 10%.

Le matcha peut être infusé dans de l’eau ou du lait et consommé de 1 à 3 fois par jour.

La graine de chanvre

Ces délicieuses petites graines au goût de noisette sont exceptionnellement riches en nutriments anti-vieillissement. Elles contiennent une grande quantité de cuivre, qui stimule la fabrication de collagène, la “colle” de nos tissus et organes. Le collagène assure l’hydratation, la souplesse et la résistance de la peau.

Elles sont également une bonne source de zinc, qui exerce une action antimicrobienne au niveau de la peau et la protège des dommages cellulaires causés par les rayons UV.

S'hydrater

Petit rappel : l’eau !

Les cellules de la peau étant composées d’eau à 70%, s’hydrater régulièrement dans la journée permet de préserver la qualité de nos cellules. L’apport recommandé est de 1,5 à 2 litres d’eau par jour, et plus si l’on pratique une activité physique. L’eau donne l’aspect souple et ferme à la peau. Une peau déshydratée aura tendance à être plissée et sèche.

Voilà, vous avez désormais quelques bons aliments pour gâter votre peau tout en satisfaisant votre palais !



Références

1. Nayak BSRaju SSChalapathi Rao AV. Wound healing activity of Persea americana (avocado) fruit: a preclinical study on rats. J Wound Care. 2008 Mar;17(3):123-6.

2. Fisher GJ, Datta SC, Talwar HS, Wang ZQ, Varani J, Kang S, Voorhees JJ. Molecular basis of sun-induced premature skin ageing and retinoid antagonism. Nature. 1996;379:335–339.

3. Campos PM, Goncalves GM, Gaspar LR. In vitro antioxidant activity and in vivo efficacy of topical formulations containing vitamin C and its derivatives studied by non-invasive methods. Skin Res Technol. 2008;14:376–380.

4. Viljoen JM, Cowley A, du Preez J, Gerber M, du Plessis J. Penetration enhancing effects of selected natural oils utilized in topical dosage forms. Drug Dev Ind Pharm. 2015 Dec;41(12):2045-54.

5. Heinrich U, Moore CE, De Spirt S, Tronnier H, Stahl W. Green tea polyphenols provide photoprotection, increase microcirculation, and modulate skin properties of women. J Nutr. 2011 Jun;141(6):1202-8.

Fanny Vandenhende, Naturopathe N.D.
Article Par

Fanny Vandenhende, Naturopathe N.D.

Licence de Psychologie en France en poche, Fanny a commencé à s'intéresser à la relation qu'entretiennent le corps et l'esprit. Maintenant Naturopathe agréée, elle à découvert le principe de globalité de l’individu, c’est-à-dire la prise en compte des composantes physiques, organiques et émotionnelles afin de maintenir ou restaurer la santé.

Commentaires

Laissez un commentaire