Un omnivore en terrain végane : le début

par Denis Wong

Quand on m’a proposé de participer au Défi végane 21 jours, j’ai dû vérifier la définition exacte du véganisme… C’est dire à quel point ça ne m’avait jamais traversé l’esprit d’adopter un régime sans produits animaliers.

Je suis un omnivore assumé. Celui qui apprécie l’odeur de la viande qui grésille sur un barbecue et qui trouve du réconfort dans les œufs Bénédictine. Le matin, il m’arrive de faire mousser du lait pour mon café AVANT de regarder Facebook ou Instagram. C’est aussi rare qu’une option végane dans un steak house, mais ça arrive.

Portrait

J’ai donc dû prendre un moment de réflexion avant d’accepter de participer à ce défi. Est-ce que j’ai des appréhensions? Je mentirais si je disais que non. Mes habitudes seront certainement chamboulées et je devrai constamment porter une attention à ce que je mange. Plus question de ramasser la première chose qui me tombe sous la main lorsque mon ventre manifestera sa faim.

Ceci dit, je suis le type de personne qui aime ouvrir ses horizons et c’est pourquoi je suis également fébrile à l’idée de me lancer ce défi. J’aime expérimenter de nouvelles saveurs culinaires et je m’attends à découvrir des aliments et des recettes. Et qui dit omnivore dit également alimentation variée, alors j’ai l’impression que je n’entre pas en terrain totalement inconnu.

Question de savoir où je me situais exactement, je me suis prêté à un petit exercice avant d’amorcer le défi. En faisant le tour de mon garde-manger et de mon frigidaire, j’ai rassemblé les produits et les aliments les plus représentatifs de mon alimentation quotidienne. Résultat? Un mélange de produits animaliers (poulet, œufs, saucisses, lait, etc.), de produits transformés (céréales, pizzas congelées, biscuits, etc.), de pain, de fruits, de légumes, et de collations diverses dont plusieurs produits PRANA. Pour réussir ce défi, j’estime que je devrai remplacer environ le quart, voire le tiers des aliments que je consomme régulièrement par des options véganes.

AlimentationDans cette photo : notre mélange chocolaté deluxe Kilimanjaro.

Est-ce que je vais réussir ce défi de 21 jours? C’est mon objectif premier. Mais comme n’importe quel sage vous le dira, c’est le chemin parcouru jusqu’à destination qui est le plus important. C’est pourquoi je vous partagerai mes impressions bien personnelles à propos de ce défi, à raison d’une fois par semaine jusqu’à la fin du défi. Vous pourrez suivre en mots et en images l’évolution de mon aventure végane sur le site web et les pages Facebook et Instagram de PRANA.

Restez branchés!

Denis Wong
Article Par

Denis Wong

Un grand sage a déjà dit que c'est jamais fini tant que c'est pas fini et Denis est bien d'accord avec lui. Il est un véritable sportif qui se donne à 110%, qu'il soit sur un terrain de tennis, une glace d'hockey ou une montagne en randonnée pédestre. Journaliste et photographe, il prête sa plume et sa lentille au blogue de Prana.

Commentaires

Laissez un commentaire