Avoir une alimentation Paléo en étant végétalien, c'est possible?

par Prana

Plusieurs problèmes de santé modernes sont liés à nos nouvelles façons de consommer la nourriture. L’obésité, le diabète et les problèmes cardiaques sont des fléaux modernes causés par nos régimes. Pour nos ancêtres, la plupart de ces problèmes étaient très peu connus.

Nos ancêtres avaient un régime différent. Les aliments qu’ils mangeaient les nourrissaient; ils ne les rendaient pas malades. Ici, il n’est pas seulement question des chasseurs-cueilleurs qui vivaient il y a plusieurs milliers d’années. Même nos ancêtres d’il y a deux cents ans évitaient de nombreux problèmes de santé modernes, puisque leur régime était plus complet. Voici quatre astuces provenant du régime alimentaire de nos ancêtres.

1. Les heures de repas

Le principe de manger trois gros repas par jour est une habitude plutôt récente. Notre horaire de repas actuel sert principalement à nous adapter aux conditions de travail de l’ère industrielle. Nos ancêtres, cependant, savaient ce que la science nous apprend aujourd’hui : plusieurs petits repas tout au long de la journée sont plus bénéfiques que trois gros repas. Si vous mangez cinq petits repas, vous avez plus d’énergie, moins de fringales et vous consommez moins de calories.

2. Manger des aliments frais et entiers

Nos ancêtres n’avaient pas de pizza surgelée dans leur menu. Leur régime n’était pas artificiel. Ils mangeaient des aliments entiers, qui n’étaient pas transformés et, parfois, qui n’étaient même pas cuits. Un régime constitué de fruits, de légumes et de noix crus peut aider n’importe qui à perdre du poids et à réduire ses risques de maladie cardiaque, d’obésité et de diabète. Le goût est également bien meilleur.

3. Manger lentement

Dans notre monde au rythme effréné, nous engloutissons souvent notre nourriture aussi rapidement que possible afin de continuer notre journée. Nos ancêtres n’avaient pas de restauration rapide. Il fallait du temps pour préparer un repas et son ingestion se faisait lentement. La nourriture était une substance vitale, pas une activité de second plan. La science moderne montre que si vous mangez plus lentement, vous consommerez moins de calories lors d’un repas. Peut-être que si nous mangions plus d’aliments frais et entiers, nous ne voudrions pas manger à la hâte.

4. Éviter les glucides

Nos ancêtres ne mangeaient pas beaucoup de pain ou d’autres glucides. Les céréales hautement transformées sont un ajout récent à l’alimentation humaine. Cet ajout est considéré comme responsable d’une foule de problèmes de santé. Nos corps ne sont pas programmés génétiquement pour consommer et transformer les énormes quantités de glucides qui constituent notre régime moderne. Une trop grande quantité de glucides mène à des problèmes de sucre sanguin, y compris le diabète. Cela mène également à l’obésité.

Prana
Article Par

Prana

Notre équipe ne manque pas de gourmands et de passionnés de cuisine. Découvrez les recettes coups de cœur de l'équipe PRANA!

Commentaires

Laissez un commentaire